loading_img

Utiliser un motif fleuri en all over pour sa déco

Utiliser un motif fleuri en all over pour sa déco
11/05/2022

Utiliser un motif fleuri en all over pour sa déco

  • Par hggfd
  • |
  • 274 Vues
6
6
Utiliser un motif fleuri en all over pour sa déco © Presse

Comment donner une autre dimension à un tissu ou à un papier peint au motif fleuri désuet ? En osant le total look ! Murs, plafonds, rideaux... Dépassons – allègrement – les limites !

Par
Bettina Lafond

C'est le printemps !

© Simon Brown

Comment faire durer cette saison bénie toute l'année ? En s'offrant une éclosion de pivoines sur canapé (ici, Manuel Canovas), et en se mettant au vert pour habiller les murs et donner l'illusion d'un écran végétal. Que planter de plus dans le décor ? Un arbre grandeur nature ! Canapé et table basse (Kingcome Sofas) recouverts des tissus « Alba » et « Rimini » ; en fond, tenture « Nura » (le tout Manuel Canovas). Tapis « Sletch » (Knots Rugs). Lampadaire palmier en rotin de Mario Lopez Torres, années 70.

Le langage des fleurs

© Matthieu Salvaing

Osé, le all-over de papier peint dans une salle de bains ! Certes, mais tellement romantique quand le décor s'y prête comme ici avec une alcôve, des moulures et une baignoire à l'ancienne. Quel imprimé pour ce terreau fertile ? Le floral faussement suranné « Isadore », créé par l'illustratrice Ronelle Pienaar Jenkin pour l'éditeur sud-africain Lemon, et inspiré par une histoire d'amour impossible dans l'Italie des années 20.

Botanique britannique

© Presse

Utiliser un motif fleuri en all over pour sa déco

Délicat à assortir, le tissu fleuri ? Pas forcément. Dans cette cabane de jardin, Beata Heuman, décoratrice suédoise installée à Londres, juxtapose brassées de roses et feuilles stylisées peintes à la main, faisant souffler un air frais dans la maisonnette. L'idée en germe ? Laisser l'exubérance du jardin anglais gagner l'intérieur.

La prairie dans la petite maison

© Mark Cockedge

Too much, le décor de cette chambre signée House of Hackney au château de Trematon dans les Cornouailles ? Fort de quelques confinements, on se demande si les créateurs britanniques n'ont pas raison de dérouler un tapis de fleurs jusqu'au plafond. Surtout quand ils y ajoutent une note punk au sol. La promesse qu'on se fait ? À la prochaine quarantaine, on tente la thérapie par les fleurs, pour voir la vie en rose. Papier « Hollyhocks » de l'artiste Kerry Simmons, moquette « Wild Card », tapis « Artemis » (le tout House of Hackney).

Divine idylle

© Vincent Leroux

Mais que se passe-t-il chez Vincent Darré, rue Royale ? Est-ce la salle de bains qui conte fleurette au bureau, ou l'inverse ? Toujours est-il que le décorateur suspend le temps sur fond de papier peint 1930 (Maison Vincent Darré) et de boiseries soulignées d'une peinture assortie (« Atomic Red », Little Greene). Comment conserver un pied dans le présent ? En s'offrant la fine fleur du bain. Bureau de Pierre Le-Tan, lampe de Jacques Grange, dessins d'Antonio Pippolini. Baignoire « Fisher Island » de Piero Lissoni, colonne de douche « Pipe » de Marcel Wanders et miroir « Lotus » de Naoto Fukasawa (le tout Boffi).

Le bonheur est dans le pré

© Presse

Inspiré par le lifestyle de la côte Est américaine, Pierre Frey s'associe à la maison Caspari, le temps d'une collection de tissus et papiers peints. Notre favori ? Le motif « Jolies fleurs » ultrarétro qui, mixé à des pièces vintage et à d'autres motifs très colorés, prend encore plus d'ampleur ! Tabourets « Grégoire » (tissu « Ecume » corail et turquoise, Pierre Frey). Console en rotin (Atelier 55).

Partager