loading_img

Transformer les sachets plastiques usagés en richesse, l’idée de la Nigériane Adejoke Lasisi

Transformer les sachets plastiques usagés en richesse, l’idée de la Nigériane Adejoke Lasisi
26/09/2022

Transformer les sachets plastiques usagés en richesse, l’idée de la Nigériane Adejoke Lasisi

  • Par hggfd
  • |
  • 102 Vues

(Agence Ecofin) - Au Nigéria, les sachets d’eau en plastique jetés dans les rues constituent une menace pour l’environnement et pour l’homme. Face à cela, l’entrepreneur Adejoke Lasisi s’est donné pour objectif de faire de ces déchets une opportunité économique en fondant une entreprise de recyclage.

Planet 3R, entreprise spécialisée dans la transformation de déchets textiles et plastiques en produits écologiques, a pour philosophie les 3R renvoyant à « Réduire, Réutiliser, Recycler ». Le processus de transformation comporte les étapes de la collecte, du triage, du déchiquetage et du tissage. Après avoir trié et traité les déchets constitués de plastique et les vêtements usagés, ces derniers sont traités puis tissés de manière artisanale. Parmi les produits obtenus, des accessoires de mode, de décoration d’intérieur, et bien d’autres.

Adejoke Lasisi, la fondatrice de Planet 3R, est une créatrice et une environnementaliste engagée. Elle a également ouvert l’une des premières écoles nigérianes de tissage, Jokelinks. Titulaire d'une licence en économie et d'un certificat en gestion d'entreprise, elle veut mettre ses compétences au profit de la lutte contre la pollution de l’environnement.

Transformer les sachets plastiques usagés en richesse, l’idée de la Nigériane Adejoke Lasisi

« Avec la vision de créer un monde durable sans déchets textiles et plastiques, il est devenu nécessaire pour nous, à Planet 3R, de réduire l'espace des décharges en recyclant les vêtements et les bas nylons », peut-on lire sur le site de l’entreprise.

À l’échelle mondiale, la pollution plastique est à l’origine de problèmes écologiques importants et de risques potentiels pour la santé humaine. Au Nigéria, le rejet incontrôlé de débris de plastiques sur les surfaces terrestres et maritimes crée une pollution généralisée. Selon les informations fournies par The Conversion en 2020, plus de 60 millions de sachets d’eau sont consommés et jetés chaque jour, constituant l’une des plus importantes sources de pollution par ce matériau dans le pays.

La fabrication d’un seul sac recyclé par Planet 3R empêche au moins 60 sachets d’eau usagés d’aller à la décharge. Outre la création d’une économie durable et la protection de l’environnement, l’activité constitue une source de revenus pour des jeunes autrefois au chômage, employés et formés sur les moyens efficaces de tirer profit des déchets plastiques et textiles.

Fondée en juillet 2019, Planet 3R a déjà reçu de nombreux appuis, dont un financement de la Banque mondiale, ou encore, des reconnaissances et subventions du gouvernement nigérian. Adejoke Lasisi a émergé dans le Top 5 du Nigeria Creative Business Cup 2019 Pitching Contest. En outre, elle a été certifiée par la First Technical University en tant que formatrice universitaire technique. Planet 3R a également fait partie du Top 50 Big Bang Business Competition organisé par l'Institute for Entrepreneurship and Innovation UC Davis, aux États-Unis.

À l’avenir, Adejoke Lasisi compte repositionner Planet 3R et contribuer à l'augmentation des équipements de tissage et à l'expansion de l’usine de production. Pour y arriver, elle espère que les populations fourniront davantage de déchets à sa structure.

Aïsha Moyouzame