loading_img

Sud-Aveyron : Yoann Riffaut, ou l’as de l’acrobatie à trottinette qui multiplie les podiums

Sud-Aveyron : Yoann Riffaut, ou l’as de l’acrobatie à trottinette qui multiplie les podiums
22/06/2022

Sud-Aveyron : Yoann Riffaut, ou l’as de l’acrobatie à trottinette qui multiplie les podiums

  • Par hggfd
  • |
  • 260 Vues

Le wheelie, le bunny-hop, le X-Up, le feeble grind n’ont aucun secret pour lui. Pour d’autres, beaucoup plus. Il s’agit en fait de figures acrobatiques que Yoann Riffaut, 16 ans, pratique sur sa trottinette freestyle depuis sept ans déjà. Depuis Noël 2015 où un spécimen à la fois robuste et léger l’attendait sous le sapin.

"Au début, j’en faisais juste pour m’amuser et j’ai aujourd’hui un niveau assez bon pour participer à des compétitions ", raconte humblement l’adolescent.

Transformé en une Machine à Tricks

"J’ai demandé à mes parents de m’amener au skatepark pour essayer. Je ne savais pas du tout qu’on pouvait réaliser des figures avec une "trot" et j’ai vu des grands en faire et voulu faire pareil. " Du coup, c’est papa, " grave investi ", qui conduit le lycéen de Jean-Vigo, mais habitant Saint-Rome-de-Tarn, sur les plus gros skateparks du coin " pour que je m’améliore encore et encore ". Pour ce sport " pas encore trop connu, mais commençant à se développer ", il se passionne. " Ça a joué énormément que je ne lâche pas. J’adore ça, c’est presque toute ma vie. "

Au point de se transformer en une machine à tricks (figures, NDLR) pouvant rivaliser avec les plus grands de la discipline que sont Jonathan Perroni, Dylan Morrison ou Brendon Smith.

Sud-Aveyron : Yoann Riffaut, ou l’as de l’acrobatie à trottinette qui multiplie les podiums

Des tricks, des tricks et des tricks plus tard, Yoann rêve secrètement "de participer aux championnats du Monde et de vivre de ma passion. C’est très dur, mais c’est possible. C’est en tout cas mon but".

Les études restent importantes et utiles

On évoque quand même un plan B avec lui, au cas où, et l’adolescent admet qu’"en première technologique, les études restent importantes et utiles. Je ne sais pas encore ce que je veux faire plus tard et ce sera un plan de secours si je ne réussis pas dans la trottinette". En effet, dès le sac du lycée posé, Yoann se rend le soir à la salle de sport, "pour être plus endurant et fort, c’est important", mais les mercredi, samedi, dimanche et vacances sont consacrés au deux-roues.

Un palmarès qui ne demande qu’à étoffer

Et l’effort paye. "J’ai gagné quelques médailles par-ci par-là. Avant le Covid, j’ai participé à beaucoup de compétitions, mais c’est devenu galère. Récemment, j’ai fait le Fise métropole (en octobre dernier avec quatre étapes sur quatre skateparks situés à Villeneuve-lès-Maguelone, Saint-Jean-de-Védas, Jacou et Clapiers, NDLR) où j’ai terminé premier à une étape ; j’ai fini 2e à une autre compétition en professionnel vers Perpignan", se décide à avouer Yoann Riffaut.

C’est certain, le palmarès du Sud-Aveyronnais va encore s’étoffer. Jusqu’au plus haut niveau, c’est ce qu’on lui souhaite.

Plus de 43 millions de vues sur TikTok

yoann_rft est évidemment sur les réseaux sociaux. Sur Instagram (5 900 abonnés), mais surtout TikTok où ses vidéos de tricks comptabilisent près de 43 millions de vues. De quoi commencer à peine à intéresser les marques. " J’ai un petit sponsor, concède le jeune homme. C’est un mec qui faisait de la trot et qui a lancé son propre magasin sur internet. Il sponsorise quelques jeunes, dont moi." Mais la discipline étant en plein essor, nul doute que de plus gros noms s’y associeront bientôt.

Partager