loading_img

Lola Ambrogi et Mentawaï Shop

Lola Ambrogi et Mentawaï Shop
04/02/2022

Lola Ambrogi et Mentawaï Shop

  • Par hggfd
  • |
  • 478 Vues

Diplômée en relation presse et communication, elle s'est finalement lancée dans l'aventure de l'entrepreneuriat après avoir réalisé un voyage d'un an, au cours duquel elle a posé ses bagages à Bali. « J'avais déjà l'idée de créer une marque de maillots de bain à partir de matières recyclées, mais j'étais coincée dans ma routine et je n'avais pas vraiment avancé sur mon projet », raconte Lola Ambrogi.

C'est au cours de cette escale qu'elle a rencontré les propriétaires d'un atelier balinais qui utilise des filets de pêche et des bouteilles en plastiques recyclés pour fabriquer des vêtements en lycra et nylon. « Une association s'occupe de ramasser ces déchets dans l'océan, puis les transforme en petites billes et plastiques, qui, une fois chauffée, s'étirent et se transforme en lycra et nylon », explique la jeune entrepreneuse.

« Me lancer a été difficile, car je ne savais pas par où commencer. Heureusement que mon entourage me soutient », confie Lola Ambrogi, qui crée sa marque il y a un an. Elle dessine elle-même les modèles de sa première collection grâce à une campagne de financement participatif avec un système de précommande et elle est désormais aidée par Clara Curtat, une styliste modélise basée à Porge.

Si on peut penser que créer sa propre entreprise en 2020 n'est pas chose aisée, la Sauvagnonnaise a pourtant assez bien vécu cette période, même si la fin d'année a été un peu plus compliquée pour elle. Le pari était risqué, mais elle l'a réussi avec brio. « Lors du premier confinement, ma marque en était encore au commencement. J'en ai donc profité pour travailler sur son identité et pour peaufiner la communication autour de Mentawaï Shop avant de présenter ma collection le 11 mai, à la sortie du confinement », indique Lola Ambrogi.

Des maillots et des vêtements éthiques…

Mentawaï Shop, ce n'est pas que des maillots de bain, mais aussi des jupes, hauts, vestes ainsi que des accessoires. Proposer des vêtements était un objectif depuis la création de la marque. « Je réfléchis actuellement à une solution pour que mes vêtements soient en coton bio ou utilise des tissus recyclés, pour être en adéquation avec mes valeurs ».

La jeune entrepreneuse a été élue « Béarnaise de l'année » 2020 dans la catégorie « Engagement & développement durable ». « On m'a appelé pour me dire que j'avais été sélectionnée parmi de nombreux autres candidats. J'ai été très surprise en apprenant que j'avais remporté le vote du public. Cette aventure m'a permis d'avoir davantage de visibilité et de nouveaux contacts ».

Pour le moment, la jeune femme ne souhaite pas créer de boutique physique, préférant la flexibilité du numérique. En réfléchissant à sa collection de l'été 2021, elle étudie également des actions en lien avec l'environnement, comme organiser des nettoyages de plage, ou participer à l'initiative 1% pour la planète.

Cliquez ici pour suivre son actualité

Pour accéder à la boutique en ligne, cliquez ici